23 Février, 2017
A C T U A L I T É S
Les Credos que j'aime.
D'AUTRES
INFORMATIONS  INTERESSANTES
A r c h i v e s

 

 

" Au dessus du pape en tant qu'expression de l'autorité ecclésiale,
il y a la conscience à laquelle il faut obéir,
au besoin même à l'encontre des demandes de l'autorité de l'Eglise"

Joseph RATZINGER, 1968

 

Dans un monde
en crise.
Vivons la fraternité
.

  Le billettiste de "La Croix" s'insurge contre "les obsédés de l'identité nationale et du bon vieux temps".

  A lire en ce moment pour nous préparer à faire des choix.

 

Paroisse:
St-François d'Assise
(Amiens nord)

Participons à

la vie dans nos quartiers

 

 C’est dans un contexte un peu difficile voir de déceptions, qu'il sera important de discerner les paroles porteuses d’avenir de celles purement stéréotypées ou conventionnelles. Ce n’est pas non plus  dans  le fanatisme  ou  la  fadeur  de certains que l ‘espoir peut prendre racine.    La juste parole ne se trouvera que dans la sagesse et le réalisme d'hommes et de femmes qui pensent en premier à l'avenir de notre Univers plus que dans des sauvegardes de privilèges ou d' institutions dépassées.

  Les jours à venir vont nous donner l’occasion d’exercer notre discernement face aux différents propos que l’on pourra entendre. Devant les discours, vœux ou promesses que nous allons recevoir, il est bon de méditer cette mise en garde de Jésus à ses disciples :

   "Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au dedans sont des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez " Matthieu VII, verset 15

   En ce temps de promesses, faisons en sorte qu’une aube nouvelle puisse surgir de nos propres vies. Soyons les serviteurs où dans la diversité nous convergeons vers l’unique royaume.

Abbé Jean-Pierre DALIBOT

2 0 1 7: Elections
en perspectives
Dans quelques temps,
nous allons
par différentes élections
engager notre avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTER - RELIGIONS
Un dialogue incontournable

"Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères,
sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots ".


Martin Luther KING

Des informations qu'on ne trouvent pas ailleurs

 

--------›
‹--------
Pour une information
quotidienne

 

 

Un prêtre
s’en va

Un homme quitte sa femme. Une femme quitte son mari. Un prêtre quitte le sacerdoce. Situations devenues banales, mais souvent terribles pour le conjoint, la famille, la communauté délaissée. Peut-on se reprendre alors que l’on s’est donné ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Église St-Pierre d'AMIENS
Chaussée St-Pierre
L' ESPACE CULTUREL
vous informe

 

 

 

 

« Hémorragie » :
3000 religieux et 650 prêtres
partent chaque année

La vie religieuse ? « Nous sommes confrontés à une “hémorragie” »1, selon François, empruntant une fois de plus au vocabulaire médical pour qualifier la situation devant justement les membres de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique reçus en audience le 28 janvier dernier. .....

 

 

 

 
Une autre manière de voir l'information.

 

 

 

Sur notre chemin de vie : Profitons de nos rencontres pour nous ouvrir à l' Univers. Refusons la fatalité . "L'Espérance se trouve au- delà de ce que nos convictions puissent proposer ".  A tous: Continuons de chercher  et  partageons nos expériences. - Nouveau forum.

 

 

 

 

 

 

 

 

[Archives] En traquant les croyances des populations préhistoriques à partir de vestiges, d’objets symboliques ou de représentations iconographiques, les archéologues ont esquissé l’émergence progressive, au fil des millénaires, d’une pensée tournée vers la spiritualité. L'ouverture de Lascaux IV est l'occasion d'approcher la naissance de cet esprit. Avant l’apparition des dieux.

 

 

 

 

 

 

Une prière
pour entrer en Carême...

Seigneur,

Quel est le jeûne que tu attends de nous ?
Quel est le partage qui te ferait "plaisir" ?
Quelle prière nous disposerait en vérité à vivre ta Pâque, nos pâques ?

Tu nous attends "à ta suite" dans cette marche de quarante jours.
Tu nous attends précisément où tu aimerais nous entraîner aujourd’hui.

Nous voici...

là où un frère, une sœur attendent un pardon,
là où une personne seule attend une visite,
là où une petite décision de notre part faciliterait la vie de notre entourage,
là où un appel peut surgir dans l’imprévu de nos journées.

Notre marche vers Pâques sera alors selon ta volonté,
je le crois, je le désire, je le veux.

Seigneur Tu nous as dit :

"Ce que vous faites à l’un des plus petits d’entre les miens,
c’est à moi que vous le faites".

Merci de ta proximité dans nos frères.
Merci pour le temps du carême qui nous remet dans le vrai.
Merci pour la Vie que Tu veux épanouir en nous.

 

 

 

 

QUAND LA NATURE REVERDIRA !

   En cette période d’hiver, le soir tombant rapidement, le froid envahissant nos régions et demeures, qu'il fait bon trouver un peu de feu, calfeutré chez soi. Se recroqueviller pour avoir sécurité et chaleur n'a rien d'anormal.   Mais ne risquons-nous pas l'asphyxie si nous n'ouvrons, jamais portes et fenêtres pour renouveler l'air pollué par notre propre respiration. Ce qui est incontestable pour la nature et la nôtre en particulier. En est-il de même pour notre esprit, notre intelligence,  notre croyance ? C'est cette interrogation que je me fais depuis un certain temps.
   La diminution des prêtres, les changements dans la vie de l'Église,  le comportement des jeunes face à tout ce qui concerne le religieux, etc., font que certains voient poindre des lendemains tristes pour la Société ou l'Église et que le printemps n'est pas pour demain.   Devant cette peur, bien compréhensible, on ferme tout pour sauvegarder le peu qui nous reste. Ce comportement (ce non investis- sement) ne va-t-il pas à contre-courant de l'évolution normale de toute chose. Jésus a été très sévère vis-à-vis de ce serviteur qui n'a pas risqué de faire fructifier les talents reçus (Mt25,25).
  N'ayons pas peur d'ouvrir nos esprits et constatons la vigueur de nos jeunes prête à donner naissance à de nouveaux bourgeons puis à des fleurs. Ne soumettons pas cette jeunesse aux tempêtes et vent glacial de nos esprits moroses empreints de pessimisme ou d'une forte nostalgie du passé. Il y a parfois des comportements plus propices pour établir un désert qu'une terre verdoyante.
   Profitons de ces journées un peu sombre (mais pas sans soleil) pour ouvrir nos horizons et mettre en terre la semence qui nous est confiée et qui demain coloriera notre planète d'un vert resplendissant.
  Si nous constatons qu'il n'est plus envisageable de mener notre vie professionnelle comme il y a 30 ans, en ce qui concerne notre foi, pourquoi s'obstiner à certaines façons de faire et de voir de cette époque. Notre Église comme nos prairies ne reverdiront qu'à la condition de labourer notre sol afin de l'oxygéner. Ainsi il sera prêt à accueillir la semence qui lui sera confiée. Semence qu'il faudra se démunir pour qu'elle puisse se transformer et devenir vie nouvelle.
  Demain  tout sera vert et les oiseaux du ciel viendront y faire leurs nids (Mt 13,31).

Abbé Jean-Pierre DALIBOT

 

 

 

 

 

 

Donnez-nous des fous

Cette « folie des hommes », Dieu la transforme en sagesse. « Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages : ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort. » Bienheureux les pauvres, les faibles, les coeurs purs…

Lire la suite

 

 

 

À 78 ans, ce paysan et essayiste s’apprête à mobiliser les consciences à l’occasion d’une année électorale lourde d’enjeux. Son but ? Faire émerger une nouvelle société fondée sur le respect de la nature.

"La nature ne distingue pas
entre droite & gauche"

Pierre Rabhi

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que
le carême?

Un début de réponses

Le carême en 10 questions

Des propositions
pour vivre son carême

Carême 2017

Ensemble roulons la pierre
de nos tombeaux