18 Septembre, 2017
A C T U A L I T É S
Les Credos que j'aime.
D'AUTRES
INFORMATIONS  INTERESSANTES
A r c h i v e s

"Je ne suis pas baptisé dans la structure de l'Eglise Catholique, est-ce que je peux participer ?"

OUI ! Naturellement . Vous nous aiderez à redécouvrir l'évènement de la Pentecôte.

Le souffle de l'Unique, Souffle de vie est pour tous.
Genèse 1,1

Fissurons ensemble les murs de nos certitudes.

Que 2017 - 2018 soit réellement un souffle qui vient nous sortir de nos peurs, habitudes, dogmes, et ...

Notre avenir, notre demain, ne se fera pas sans l'acceptation que l'on n'a pas la Vérité, mais que nous devons La chercher ensemble.

Abbé Jean-Pierre DALIBOT

 

Diocèse de la Somme

 

 

Avec: "Chacun sa vie, chacun son destin, l'on n'ira nulle part."

Abbé Jean-Pierre Dalibot.

 

Dans
un monde en crise.
Vivons
la fraternité
.

  Devant des exagérations de Michel ONFRAY, nous avons dans ce livre un rééquilibrage de la vérité.

 

Paroisse:
St-François d'Assise
(Amiens nord)

Participons à

la vie dans nos quartiers

 

 

Pour ne pas
" se crêper le chignon"
en paroisse
Pour participer à un Synode diocésain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTER - RELIGIONS
Un dialogue incontournable

"Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères,
sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots ".


Martin Luther KING

Des informations qu'on ne trouvent pas ailleurs

 

--------›
‹--------
Pour une information
quotidienne

 

 

Jean-Claude Guillebaud :
“Nous avons besoin de gens qui interpellent l'Église“

Malgré 20 siècle de doutes et de crises,
l'Église réussit toujours à se maintenir.
Cette institution résiste-t-elle à ce que vous appelez la « médiocrité cléricale » ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Église St-Pierre d'AMIENS
Chaussée St-Pierre
L' ESPACE CULTUREL
vous informe

 

 

 

 

Pratiques dominicales
dans le catholicisme francais :
le dimanche en déroute...

Le Dimanche en déroute, les pratiques dominicales dans le catholicisme français au début du 3e millénaire(1), édité en 2010 et préfacé par Mgr Rouet, alors archevêque de Poitiers (1994-2011). Un livre à mettre entre toutes les mains, qui apporte analyses, connaissances et propositions. La situation française n’a en effet pas changé, et a même empiré en sept années.

 

 

 

 
Une autre manière de voir l'information

 

 

 

Sur notre chemin de vie : Profitons de nos rencontres pour nous ouvrir à l' Univers. Refusons la fatalité . "L'Espérance se trouve au- delà de ce que nos convictions puissent proposer ".  A tous: Continuons de chercher  et  partageons nos expériences. - Nouveau forum.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le premier tome de votre Brève Encyclopédie du monde intitulé Cosmos (Flammarion, 2015), vous nous invitiez à retrouver le sens du cosmos et de notre place dans la nature. Pourriez-vous préciser l’articulation avec Décadence (Flammarion, 2017) ?
Comment passe-t-on de la philosophie de la nature à la philosophie de l’histoire ?

Michel Onfray :
«L’athéisme a ses bornés
et le croyant ses éclairés ; et vice-versa»

Des questions qui parfois pertubent nos tranquilités.

Abbé Jean-Pierre DALIBOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers une Église sans prêtres ?

Le déclin du nombre de prêtres, surtout dans les campagnes européennes, est une réalité que plus personne ne songe à nier. Un jeune père de famille s’interroge sans faux-semblants sur la place et le rôle du prêtre dans notre société.

Personnellement, n'étant pas toujours au diapason avec certaines façons de faire dans le passé. J'espère que dans un proche avenir nous trouverons une solution, pour ne pas priver des communautés d'un signe significatif de Jésus présent dans nos quartiers. Mais nous en reparlerons.

Abbé Jean-Pierre DALIBOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Pour bien vivre ensemble, avec nos différences, il est urgent de rencontrer l'autre, non pas pour le convertir, mais pour prendre le temps de se comprendre , de se respecter et de se dire :

" Nous avons les uns et les autres un même projet: Grandir.   Alors! Cherchons ensemble la solution ."

  Les rencontres œcuméniques où l'on exclue la pésence de notre racine Juive, des fêtes ayant comme prétexte l'eau et que nous n'y associerons pas tous nos frères consommateurs d'une même source, cela ne servira à rien.

  Se préparer à un synode ou de déclarer que nous sommes tous frères, commence peut-être par quelques questions:
- Que dois-je changer, en moi, pour mieux vivre ensemble?

- Suis-je certain d'avoir toutes les connais- sances pour porter un jugement ?

  Ébranlement dans nos vies, peut-être. Mais certainement l'occasion de témoigner que l'Esprit de Dieu repose sur tous et que ni les uns et les autres, nous en avons l'exclusivité.

  Il n'est pas pour cela besoin d'utiliser des bombes pour une évolution possible. il faut tout simplement accepter que son esprit éclate pour rejoindre l'Unique.

Abbé Jean-Pierre DALIBOT