Oui! "Ce n'est pas juste":

- Que l'on étouffe les cœurs avec des lois qui décideraient une fois pour toutes que ce sera pareil pour tout le monde. "Le sabbat est fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat". Mc 2,27

- Que certains événements fassent des "sans-voix" ceux et celles qui auraient des convictions à proposer aux autres.

- Que l'on revendique comme priorité, à certains moments de sa vie ce que l'on trouve habituellement secondaire.

- D'exiger la présence d'un prêtre en telle ou telle circonstance, alors que dans le quotidien, on s'en désintéresse.

   Aussi ne transformons pas en une loi immuable ce que les habitudes ou les sitautions ont mis en place pour nos arrangements. Souvenons-nous que demain il y aura d'autres aménagments à faire, mais que seuls les cœurs devront en être les organisateur.

 

"Ce qui est juste,
c'est ce qu'il y a de vrai"

 

 

Présence ou non de prêtres aux obsèques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Obsèques !
Le marché de la mort
Soyons vigilants
Accueil - Actualités - Présentation - Agenda - Vos questions - Prêtre - Interreligions - Méditations - Lu-Vu-Entendu - Prières
Noël, Pâques -
Espace jeunes - Espace enfants - Liens - Paroles de chiens - Mes credos - FORUM
- Me contacter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"CE N’EST PAS JUSTE ? "

 C’est ce que, parfois, l’on entend suite à une cérémonie religieuse comparée à d’autres où il y a eu messe ou pas, prêtres ou pas. Mais il serait aussi judicieux d’avoir cette même remarque face à des présences ou non, de corps constitués, drapeaux, représentants de l’État ou de tous autres groupes. Pourquoi aussi ces différences au niveau des assistances plus ou moins nombreuses pour partager des moments de joie ou de peine ?

 Oui! "Ce n’est pas juste" si nous réduisons les émotions, amitiés, affinités ou toutes vibrations du cœur au niveau d’un raisonnement mathématique, de rentabilité ou de question d’effectifs d’hommes, de prêtres.

 Non! " Ce n’est pas injuste" si nous ne voulons pas avoir une vie froide et sans saveur, mais souhaiter qu’aujourd’hui comme demain les cœurs, avec leurs faiblesses, orientent nos actions. Tant que les cœurs seront libres d’aimer et de se manifester nous ne pourrons jamais empêcher des élans de solidarité aux multiples facettes pour tels ou tels événements.